lituanie

La transition en Lituanie

drapeau lituanie

La marche vers l'indépendance

Dès 1992, des divergences profondes relatives aux réformes à entreprendre se sont fait jour au sein du Sajüdis.

Il en découle une paralysie des institutions et, le 14 février 1993, Algirdas Barzauskas, du Parti démocratique du Travail (LDDP) est élu président de la République. En 1993, le premier Président de la République est Agiras Brazauskas. La plupart des pays européens reconnaissent l'indépendance de la Lituanie. Après un départ difficile, dû a l'interruption des relations économiques avec la Russie et au manque de ressources en énergie et en matières premières, la Lituanie refait surface et organise avec succès les bases de son indépendance: elle retrouve sa monnaie: le Litas.

La droite revient au pouvoir suite aux élections législatives du 10 novembre 1996. A l'issue du scrutin présidentiel organisé en 1998, Valdas Adamkus, un Lituanien, citoyen américain, candidat indépendant soutenu par les centristes et les conservateurs, accède à la tête de l'Etat. Son arrivée au pouvoir n'affecte pas les relations avec la Russie. En effet, la Lituanie est le seul des trois Etats baltes à avoir signé, en octobre 1997, un accord frontalier avec la Russie.

En mai 1999, le président Adamkus, qui reproche au Premier ministre conservateur, Gediminas Vagnorus, son autoritarisme et les faiblesses de sa gestion en matière de privatisations, procède à son limogeage et désigne la ministre conservateur du Travail, Irena Degutiene, Premier ministre par intérim. Ce régime d'alternance a conduit au retour des travaillistes au pouvoir à partir de juillet 2001, M. Algirdas Brazauskas (social démocrate) devenant Premier Ministre. L’élection présidentielle anticipée de juin 2004 (suite à la destitution de M. Rolandas Paksas) a de nouveau porté M. Valdas Adamkus à la tête de l’Etat.

 

Autres rubriques utiles

ku Histoire de la Lituanie

 

Lituanie.fr - Tous droits réservés - Contacts